Film/Série

Série : 13 reasons why – Suicide et voyeurisme

Avec l’engouement autour de cette série, j’ai longtemps hésité à la regarder. Le synopsis prometteur invitait aussi à tous les écarts afin de faire de l’audience. J’ai finalement cédé à la pression sociale. Tout d’abord, voici le synopsis :

Inspirée des best-sellers de Jay Asher, 13 Reasons Why suit Clay Jensen, un adolescent qui découvre sous son porche au retour du lycée une mystérieuse boîte portant son nom. À l’intérieur, des cassettes enregistrées par Hannah Baker, une camarade de classe qui s’est tragiquement suicidée deux semaines auparavant. Les enregistrements révèlent que la jeune fille, dont il était amoureux, a décidé de mettre fin à ses jours pour treize raisons. Clay est-il l’une de ces raisons ?

Je tiens à préciser que je n’ai pas lu le livre. Le thème m’attirant peu, le livre semblait assez cliché. De plus, les avis à son sujet sont extrêmement partagés et je ne pense pas appartenir au public cible.

Nous suivons donc Clay qui reçoit les cassettes de son ancienne camarade. Cette dernière s’est suicidée, mais a enregistré 13 cassettes avant de passer à l’acte afin de dénoncer les personnes qui l’ont plus ou moins directement poussé à mettre fin à ses jours.

L’idée m’a tout d’abord emballé. Le suicide dans notre société est un sujet assez tabou. La personne décédée est souvent montrée comme une victime qui n’a pas su réagir à son environnement. Son acte est souvent considéré comme trop fort comparé au préjudice qu’elle a vécu. Le harcèlement n’est pas toujours jugé comme une raison suffisante à un tel mal-être. Une série sur le sujet représente donc une réelle opportunité pour en parler.

Cependant, le harcèlement est présenté comme la cause du suicide jusqu’à l’épisode 6. Puis, de nouvelles raisons apparaissent beaucoup plus réalistes pour provoquer un suicide : viol, homicide involontaire… Le message principal disparaît au profit du voyeurisme. En effet, aucune scène n’est masquée soit disant afin de montrer l’horreur d’Hannah présente sur les lieux. Le harcèlement est à nouveau minimisé et son impact sur l’humain compte peu. Finalement, les cassettes de Hannah plutôt que de prévenir le harcèlement vont inviter le public a harcelé un des élèves du lycée. Clay finit même par dévoiler des photos intimes de cet élève.

Les personnages de la série sont assez clichés. La chinoise qui n’assume pas son homosexualité et qui est première de la classe, le président du conseil des élèves qui ne veut surtout pas compromettre sa place, le fils de riche qui pense que l’argent achète tout, la pompon girl modèle… Le personnage d’Hannah qui me touchait au début a fini par m’énerver. Elle ne se concentre que sur elle, sa vie, ne communique pas avec les autres et leur reproche ce manque de communication.

De plus, les adultes sont une nouvelle fois les grands absents de cette série américaine. Les adolescents en pleine crise ne tentent même pas de leur parler, ils sont mis à l’écart. Il est dommage de ne pas montrer le rôle d’écoute d’un adulte. La dernière cassette critique même le conseiller de l’école qui selon Hannah aurait dû faire quelque chose ; cependant avec les éléments qu’elle lui donne je ne vois pas comment il aurait pu l’aider.

Selon moi le problème de cette série est de rendre attrayant le suicide. Il devient une vengeance qu’on fait subir aux autres. Un public fragile pourrait mal interpréter le message originel et s’identifier à l’héroïne. Il est important que cette série soit accompagnée d’une discussion après pour désacraliser l’acte d’Hannah. Le personnage de Skye serait surement plus intéressant à aborder puisqu’elle montre une autre réponse au mal-être, la scarification, tout en donnant un message d’espoir, on peut avancer et continuer de vivre.

Cette série très prometteuse m’a finalement bien déçue. En voulant faire le buzz, les épisodes évoluent dans la surenchère en oubliant le premier message : les conséquences du harcèlement. J’ai vraiment eu du mal à finir la série.

Pour qui ? Un public adolescent accompagné d’un adulte afin de pouvoir en discuter

Les + :

  • Un sujet prometteur
  • Un synopsis original

Les – :

  • Surenchère et voyeurisme
  • Personnages clichés
  • Décrédibilisation du harcèlement
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s